Retour à la page d'accueil
Lieux / Satellites
Une rétrospective des principaux satellites visités par Captain Future au cours de ses multiples aventures, avec en prime les cartes issues de la rubrique "The Worlds of Tomorrow" des magazines originaux.

Vulcain

En 1859, l'astronome français Urbain Le Verrier attribua l'anomalie orbitale de Mercure à l'existence d'un planétoïde circulant autour du soleil qu'il appela Vulcain. Nous savons aujourd'hui que Vulcain n'existe pas.


Carte de Vulcan - dessin original "Pulp"Pour Edmond Hamilton, Vulcain n'est guère plus gros que le plus gros des astéroïdes. Il possède l'orbite la plus excentrique du Système Solaire, plus encore que celle de Mercure. C'est cette excentricité inhabituelle qui rendit l'observation du satellite insaisissable pour les télescopes et qui remis en cause sa réalité... jusqu'à ce que Gorham Johnson puisse le photographier lors de son expédition sur Mercure.
L'extrême irrégularité de son orbite conduisit certains à émettre l'hypothèse selon laquelle Vulcain serait une "planète dirigeable" contrôlée intelligemment. En effet, elle a toujours semblé éviter de façon magique les dangereuses protubérances du Soleil (geysers d'hélium et d'hydrogène). Cette hypothèse fut toujours réfutée par les scientifiques qui estimèrent que la vie était impossible à des températures aussi excessives. Une légende associe ce petit monde aux Kangas, une race pré-humaine qui régna avant les Linids et les Denebiens (à l'origine de l'actuelle population interplanétaire). Cette légende s'appuie sur une des plus célèbres inscriptions laissées par les Linids "Il y a un billion d'années, les Kangas, les puissants seigneurs des ténèbres franchirent les chemins stellaires et absorbèrent l'énergie des soleils".

En fait, hormis la confirmation de son existence, les scientifiques ne connaîtront rien de cette planète, jusqu'à ce que le Capitaine Flam s'y rende pour la première fois au cours de l'aventure Outlaw World (jamais adaptée en dessin animé). Il y découvrira un monde extraordinaire, qui dépasse l'entendement. Sa plus grande découverte consista en ce que Vulcain fut un monde CREUX. En cela, Vulcain est probablement le monde le plus fascinant imaginé par Edmond Hamilton. Les habitants vivent à l'intérieur, sur la surface interne, protégés des radiations solaires par la surface externe fondue de la planète. Ils bénéficient de lumière grâce à un trou qui traverse l'écorce protectrice et dans lequel pénètre une partie des rayons du Soleil.

Contrairement au processus de formation des autres planètes, la surface externe de Vulcain n'a jamais refroidi en raison des terribles radiations du Soleil. Mais les parties internes de la coque se sont progressivement réfrigérées et solidifiées. En se refroidissant, les roches de la surface interne ont déversé une importante quantité de gaz à l'intérieur du planétoïde lui fournissant une atmosphère et une hydrosphère, qui avec le temps s'est condensée en de petits lacs et rivières. On pense que c'est la pression de cette atmosphère qui déclencha la crevaison de l'écorce terrestre à l'origine du Puits (Pit), seule ouverture à travers la coque rocheuse de la planète. C'est cette ouverture qui apporte le jour et la nuit à ce monde creux. Quand le Puits est tourné vers le Soleil un terrible rayonnement pénètre à l'intérieur et l'illumine comme une ampoule. Les Vulcaniens l'appellent le Rayon (the Beam). Ce faisceau lumineux est pour eux source de vie comme l'est pour nous le Soleil. Vulcain tourne sur son propre axe toutes les 20 heures, il fait donc nuit les quelques heures pendant lesquelles le Puits est complètement opposé au Soleil. Quand le Puits fait face au Soleil il est midi. Avant et après, les rayons entrent obliquement, de sorte qu'il y a en tout plusieurs heures de jour.

Vulcain est recouvert de jungles denses (principalement des fougères géantes de couleur pâle), parcourues par de légers nuages. Sur l'hémisphère intérieur qui fait face au Puits, il existe une large bande de territoire brûlé baptisé la Ceinture Chaude (the Hot Belt) conséquence des radiations solaires concentrées qui frappent cette partie du territoire interne. Sur le reste de la contrée, de nombreuses formes de vie ont réussi à se développer. Les "arbres-hurlants", comme leur nom l'indique, ont développé un mécanisme d'autoprotection qui en fait l'espèce végétale la plus étrange du Système.

Le plus curieux fut encore de découvrir des "humains", descendants également des Denebiens, qui avaient lentement rétrogradé vers le barbarisme. Ceux-là étaient restés les plus isolés du Système Solaire. Ils ignoraient même l'existence de celui-ci, croyant qu'ils occupaient le seul espace creux de l'univers et que tout le reste du cosmos était solide ! :-) Ces natifs de Vulcain affirment aussi l'existence de créatures, complètement insensibles à la chaleur, qui entreraient dans leur monde creux en volant à travers le Rayon. On spécule que celles-ci pourraient être d'étranges formes de vie résidant sur le Soleil lui-même. Bref, Vulcain n'a pas fini de nous livrer tous ses secrets...



Lune
Satellite de la Terre

La lune est située à 384.400 km de la Terre. Sa faible gravité ne lui permet pas de retenir une atmosphère. Sa surface rocheuse est criblée de cratères dus à de gigantesques impacts de météorites.


Carte de la Lune (face cachée) - dessin original "Pulp"Le soir, en regardant l'astre briller, tous les Terriens peuvent se sentir pleinement rassurés car, là-haut, depuis le cratère géant de Tycho, veille "celui que le gouvernement intersidéral appelle quand il ne reste plus aucun espoir". De fait, elle est présente dans presque toutes les aventures, mais sera le site privilégié du roman Outlaws of the Moon qui ne sera jamais adapté à la télévision.

Pas d'air, pas d'eau, un éternel silence... Bref, pas vraiment l'endroit idéal pour passer ses vacances. Toutefois, dans les plaines lunaires (appelées les "mers") vivent les "Chiens de Lune" (Moon Dogs) qui ne respirent pas, communiquent par télépathie et se nourrissent de métaux. D'une férocité sans pareille, insensibles aux pistolets à neutrons, ils attaquent en meutes sans laisser aucune chance à l'astronaute qui aurait l'imprudence de s'aventurer sur leur territoire. Grag a toutefois réussi à apprivoiser un de ces spécimens, qu'il a baptisé Limaye (Eek).

Le pionnier Gorham Johnson explora ce satellite en 1971. Ce fut le premier des vols dans l'espace. Il explora aussi la face cachée et en dessina une carte précise. Il découvrit notamment la Mer de Verre (Sea of Glass) nommée ainsi car recouverte d'une couche scintillante de minéraux fondus et de forme carrée presque parfaite. Sa géométrie artificielle laisse à penser qu'une race sélénite vécut ici quand la Lune était encore un jeune monde habitable, bien avant que son atmosphère ne se dissipa dans l'espace faute de pesanteur suffisante. L'exploration de la partie septentrionale mit au jour des pierres sculptées et des morceaux de métal travaillé qui conforta cette thèse. Cette race fut contrainte à migrer dans les Grandes Abîmes du Nord (Great North Chasm) où subsistaient des poches d'air. Dans le roman, on découvre que les descendants de ce peuple vivent toujours dans les profondeurs de la Lune.

Le cratère de Tycho La base lunaire



Europe, Ganymede, Io, Callisto (Satellite Neuf)
Satellites de Jupiter

couverts par Galilée en 1610, ils sont appelés "satellites galiléens". Io est le plus proche de Jupiter. Ce satellite a la particularité de présenter à sa surface une intense activité volcanique. Europe est le plus petit (plus petit que notre Lune) et présente une très épaisse couche de glace recouvrant un océan gelé. Une mince couche d'oxygène a été découverte en 1995. Ganymède est le plus grand satellite du Système Solaire, couvert de cratères de météorites, rabotés par les glaciers, et en partie strié par des "ornières" de plusieurs kilomètres remplies de glace. La présence d'oxygène aurait aussi été révélée. Callisto est le plus externe des satellites galiléens de Jupiter. Le sol est parsemé de taches claires dues à des impacts de météorites qui ont fait remonter en surface des matériaux tels que des glaces.


Les satellites de Mégara - dans le dessin animéEurope est un "Jupiter miniature" recouvert de jungles, mais sur lequel on ne découvrit aucun minerais précieux. C'est le siège de l'aventure Moon of the Unforgotten, une nouvelle qui ne fut jamais adaptée en dessin animé.

Ganymede
reste encore un mystère puisque des trois expéditions envoyées sur le satellite, aucune n'est jamais revenue. Son exploration est temporairement suspendue.

Io
est un monde rocailleux où séjournent les mêmes terrifiants locataires que Callisto : les "cristaux rampants", qui font de cette lune une terre inhospitalière interdite par le Gouvernement.


Callisto
apparaît dans le roman Captain Future and the Space Emperor (L'Empereur de l'Espace). C'est l'endroit (appellé Satellite Neuf dans le DA) où le Capitaine Flam affronte le mercenaire Jon Orris (Ollis dans le DA) et ses complices, qui lui avaient tendu une embuscade à son approche de Jupiter. Dans le dessin animé, les mercenaires seront assassinés par l'Empereur de l'Espace à l'intérieur du Cyberlabe alors que dans le roman, ils sont laissés sur Callisto à la merci des "cristaux rampants" (creeping cristals), une forme de vie extrêmement dangereuse de composition cristalline, semi-intelligente et pratiquement indestructible (en arrivant sur Jupiter, notre justicier demandera à la Police Planétaire de venir chercher les bandits). Ces cristaux géants "flairent" n'importe quelle chose vivante à des milliers de kilomètres de distance et la poursuivent inlassablement. Heureusement, ils se déplacent très lentement. Le seul moyen de leur échapper et donc de courir et de ne jamais s'endormir !



Cerberus (Kelaburs, Keruberus) Charon, Styx (Siki, Bettons) Dis
Satellites de Pluton

Pluton a cinq satellites : Charon, Nix, Hydra, Kerbéros et Styx. Comme souvent, leurs noms proviennent de la mythologie. Charon transporte les gens de l'autre coté de la rivière Styx vers le sous-monde de Pluton, le dieu des enfers. Nix est la mère de Charon. Kerbéros est le chien gardien de la porte des enfers, Cerbère (la forme grecque a été préférée à la forme latine car le nom de Cerberus avait déjà été donné à un asteroîde découvert en 1971). Quant à Hydra il s'agit du monstre à plusieurs têtes, l'Hydre. La découverte de Charon remonte à 1978. Celle de Nix et Hydra à 2005, Kerbéros en 2011 et Styx en 2012. La composition de la surface de Charon semble différente de celle de Pluton. Au lieu d'être recouverte de méthane, la surface de Charon est couverte d'ammoniac et d'eau glacée.


Carte de Cerberus (Kelavurs, Keruberu) Styx (Siki, Bettons) et Charon - dessin original "Pulp"
A l'époque où Hamilton écrivit ses romans, les télescopes ne pouvaient détecter le moindre satellite à ce lointain planetoïde.

Il en inventa trois qu'il baptisa : Cerberus, Charon et Styx (bien avant leur découverte "réelle"!) qui sont les lieux principaux de l'aventure Calling Captain Future (La planète noire).
Plus tard, pour planter le décor de l'aventure Pardon my Iron Nerves
, il imagina un quatrième satellite, minuscule, qu'il nomma Dis et dont l'atmosphère empoisonnée imposa la construction de mines entièrement robotisées.

On retrouve Cerberus dans le roman The Magician of Mars (L'univers parallèle) et Styx dans Magic Moon (Silence, on tourne!).

Cerberus (Kelaburs, Kerubérus) ne fut que très rarement visitée par les explorateurs. En 2012, elle fut officiellement désignée par le Gouvernement comme le site de la Prison Interplanétaire. Dans le dessin animé "L'univers parallèle" les forçats la surnomment "le cimetière des morts-vivants".

Charon
(ignorée dans le dessin animé lors de la quête de la base du Professeur Zaro) le fut encore moins à cause de la férocité de sa vie animale. Seuls quelques chasseurs intrépides osent s'y aventurer.

Quant à Styx (Siki, Bettons), les explorateurs n'y prêtèrent aucune attention, étant entièrement constituée d'eau. On finira par apprendre, grâce au Capitaine Flam, que ses habitants étaient des "Hommes-singes", à la civilisation très avancée. Ils protégèrent leur planète de l'intrusion des colons terriens en l'entourant d'un "voile" donnant l'illusion d'un immense océan, ce qui lui valut plus tard le surnom de "Lune Magique". Styx est une planète paisible aux vastes prairies plongées constamment dans la brume qui, quand elle fut mise au jour, obtint un accord de non ingérence avec le Gouvernement Interplanétaire. La ville coloniale est Planète Cité (Planet Town) mais sa capitale "historique" est la cité fortifiée de Dozongar (Dzong). Dépourvue entièrement de métaux, elle possède néanmoins d'importants gisements de diamants qui attisent la convoitise des Terriens et qui seront à l'origine du complot fomenté dans l'aventure Magic Moon (Silence, on tourne!)

Les habitants de Styx, les Stygiens sont entièrement recouverts d'un pelage blanc, ce qui leur a valu leur surnom d'"Hommes-singes". Dans le dessin animé, ils sont appelés Targans (La planète noire) puis Stasians (Silence, on tourne!). Ils refusent la technologie et l'apport de machines et de métaux sur leur planète. D'un caractère doux, ils vivent pacifiquement (d'ailleurs, leur loi leur interdit toute violence) et ont pour seule arme de défense la faculté de créer mentalement des illusions pour effrayer leurs ennemis. Ils se déplacent sur des animaux ressemblant à des kangourous, les "kangrous" (kurus).

Bettons Targans/Stasians Dozongar



Triton
Satellite de Neptune

Triton fut découvert en 1846, quelques jours après la première observation de sa planète mère. Il fallut attendre 1949 pour déceler un deuxième satellite : Néreide et 1981 pour détecter Larissa. Psamathée, le dernier des 13 satellites de Neptune connus à aujourd'hui, fut découvert en 2003. Son orbite rétrograde (dans le sens opposé à celui de la rotation de sa planète) laisse à penser que Triton est un corps extérieur capturé par Neptune. Constitué de glace et de roches, Triton présente à sa surface un réseau complexe de failles et de vallées profondes. En 1989, Voyager 2 a observé plusieurs volcans produisant des jets d'azote liquide, de poussière ou de méthane.


Les Tritoniens - dessin original "Pulp"Avant d'atterrir sur Neptune (Bama) dans leur recherche de la base de Wrackar (the Wrecker) au cours de l'aventure Captain Future's challenge (Les 5 mines de gravium) Captain Future et son équipe font une halte sur son unique lune (dans les années 1940, à l'époque où ce récit a été écrit, on ignorait encore que Neptune avait beaucoup d'autres satellites). Ce passage de l'histoire a été occulté lors de l'adaptation en dessin animé.

Hamilton ne décrit pas Triton comme un monde océanique tel que Neptune mais comme une planète couverte de plaines vertes à l'apparence paisible et accueillante. En apparence seulement. La cité des Tritoniens est la ville la plus étrange du Système : une cité sans immeubles, une simple plateforme en métal plane et circulaire qui s'étend sur des kilomètres. Mais en "entrant" dans cette ville on pénètre dans une dangereuse zone de "force de création" où les pensées se matérialisent à vous rendre fou. Ce monde a été banni de la carte des voyageurs interplanétaires et ceux à avoir osé s'y aventurer ont vécu des expériences si épouvantables qu' ils se sont promis de ne jamais y revenir. Mala (Otho) ayant eu le malheur de penser à un tigre de glace plutonien a ainsi vu le terrible fauve devenir réel pratiquement instantanément sous ses yeux !

Les habitants de Triton, les Tritoniens ont une tête énorme supportée par une multitude de membres longs et fins comme des pattes d'araignée. Les Tritoniens ont des pouvoirs mentaux phénoménaux. Ils passent leur temps à créer de nouvelles formes de matières, protègés par leur zone de "force de création". Seul Captain Future a réussi jusqu'à présent à les approcher et à sympathiser avec eux.



Titan
Satellite de Saturne

Etudié en détail par la sonde Voyager 1 qui s'en est approchée à 4.000 Km le 12 Novembre 1980, Titan est, après Ganymède, le deuxième plus gros satellite de notre Système Solaire. Une épaisse couche de nuages entoure Titan. De sa surface, on ne connaït pratiquement rien. Elle serait principalement constituée de roches, de glace et de dioxyde de carbone solide et serait parsemée de dépôts d'hydrocarbures gelés et de lacs d'azote liquide. Son atmosphère comprendrait 90 à 99% d'azote. La température avoisinerait les -180°C.


Titan est le théâtre de l'aventure The Harpers of Titan qui a donné lieu à la seule traduction française d'une nouvelle du "Capitaine Futur" : Les Harpistes de Titan (que vous pouvez télécharger sous la rubrique Ouvrages/France/Pulp). Titan est décrit comme un monde entièrement recouvert de forêts de lichens géants. Sa capitale est Moneb, une ville interdite aux étrangers. Les habitants ne possèdent pas un degré de technologie très avancé (probablement équivalent à notre "Moyen-Age"). Comme toutes les planètes possédant des ressources minières, les Terriens ont établi sur Titan une cité coloniale qu'ils ont nommée la Ville Neuve (New Town) par opposition à Moneb, la Ville Intérieure (Inner City). C'est un ensemble de maisons en métalliage à flanc de colline, construit près de l'entrée des mines.

La communauté terrienne qui travaille dans les mines est mal acceptée par une partie de la population indigène qui souhaiterait chasser les Terriens par la force. Pour cela, ces fanatiques projettent d'utiliser des "harpistes", une étrange forme de vie animale qui vit au fond des forêts. Ces créatures, de couleur nacrée rose et argentée, ne sont pas plus grosses qu'une colombe. Elles possèdent de grands yeux très doux et de délicates membranes plissées et brillantes desquelles s'élève une musique semblable au son d'une harpe. Si l'animal est terrifié, il émet des hurlements aigus qui poignardent le cerveau comme des couteaux. Autrefois, pour survivre au chant des harpistes, les autochtones utilisaient des "casques du silence". Aujourd'hui, l'utilisation des harpistes est strictement interdite.



Phobos, Deimos
Satellites de Mars

Avec un rayon respectif de 11 et de 6,5 Km Phobos et Deimos sont parmi les plus petits du Système Solaire. La période de rotation orbitale de Phobos est plus courte que la période de rotation de Mars. Cela signifie que, vu de Mars, il se lève à l'Ouest pour se coucher à l'Est ! A l'origine, on pense que ce sont deux astéroïdes qui ont vagabondé dans le champ gravitationnel de Mars et sont devenus ses satellites. En rotation synchrone, ils présentent toujours la même face à la planète. Leur surface est criblée de cratères météoritiques.


Carte de Phobos et Deimos - dessin original "Pulp"Deimos est aussi surnommée la "Lune Jardin" par les Martiens car elle est couverte de superbes parcs cultivés et de jardins fleuris.
Elle est si petite que pour pallier son manque de pesanteur, les Martiens ont créé autrefois un générateur d'eau et d'atmosphère qui permet de garder ce petit monde verdoyant. Comparé aux déserts rouges et infinis de Mars, Deimos est un petit paradis.

C'est l'endroit qu'a choisi le pirate Rocator (Rok Alor), un des plus grands adversaire d'Ezla Garnie (Ezra Gurney), pour passer sa retraite. Lire à ce sujet le roman en ligne Captain Future and the 7 Space Stones (Le Secret des 7 pierres).

Phobos est très différente de Deimos : beaucoup plus grande, recouverte par des forêts d'herbes géantes et parsemée de collines rocheuses. Elle possède une atmosphère ténue qui ne pourrait subvenir aux besoins de la végétation luxuriante qui s'épanouit sur Deimos.

La plus grande montagne rocheuse est appelée Montagne des Maîtres des Machines (Mountains of the Machine Kings) qui rappelle une période de la civilisation martienne où les Martiens vinrent à dépendre entièrement de machines automates ultra-développées. Certaines de ces intelligences artificielles évoluèrent vers une complète individualité et prirent le pouvoir aux martiens "humains", tombés dans la paresse. Ces derniers finirent par se révolter et détruisirent les machines qu'ils avaient eux-même créés à l'exception des esprits les plus élaborés qui réussirent à s'exiler sur Phobos. La légende persiste à dire que ces robots se cachent toujours dans les recoins sauvages de ces montagnes pour l'éternité.

Une des plus grandes curiosités géographiques de cette planète est la Vallée du Souvenir (Valley of Memory) où se répand un gaz provenant du coeur même de la planète. Ce gaz est une combinaison de substances halogènes et radioactives qui efface lentement des échantillons de mémoire du cortex cérébral. L'être humain qui respire ce gaz revit sa vie dans un ordre anti-chronologique, du plus récent au plus ancien, jusqu'à ce que sa mémoire de vie soit entièrement effacé. Il revit d'abord ce qu'il a fait hier, puis le jour d'avant et ainsi de suite jusqu'à son enfance. Enfin, il reste prostré vide de tout souvenir jusqu'à ce que mort s'ensuive. L'entrée est constamment gardée en prévention d'âmes suicidaires qui voudraient revoir des êtres disparus ou revivre des gloires passées.

Notons enfin les ruines d'une cité minuscule construite par une race disparue qui fut la plus petite du Système (et probablement étrangère à celle-ci) et cet ensemble de fosses circulaires très profondes, identiques à celles de Deimos, qui semble conforter l'idée que ces deux lunes furent apportées dans notre système à l'aide de fusées géantes.




Ariel, Titania, Obéron (Ramda)
Satellites d'Uranus

Très petit et très proche d'Uranus, Ariel est criblé de petits cratères météoritiques, sur un sol gelé montrant des vallées d'effondrements et des crevasses. Titania, est inversement le plus gros satellite d'Uranus. Parsemé de cratères d'impacts de météorites, son sol révèle également un réseau de failles profondes. Obéron est le plus éloigné des grands satellites d'Uranus et le second en taille, sa surface est vieille et couverte de cratères dont les planchers sont remplis d'un matériau sombre non identifié. Ces trois satellites ont été nommés d'après des personnages de Shakespeare.


Ariel - dans le dessin animéExceptions à la règle, les deux satellites Ariel et Titania n'ont pas été rebaptisés dans le dessin animé, les animateurs considérant peut-être que leur nom était suffisamment pittoresque.

On retrouve Ariel dans "L'univers parallèle" tiré du roman The Magician of Mars.

De l'avis de Grag, cette planète, sans relief et entièrement recouverte d'une jungle épaisse, est "cauchemardesque". C'est sur celle-ci que Saturna (N'rala) vola le vaisseau fabriqué par le scientifique Shal Ker (Skal Kar) qui poursuivait les travaux de Harris Heines pour voyager dans la cinquième dimension.

Concernant Titania, c'est le point de départ de "La caverne de vie", adaptation de The Star of Dread. On y trouve les vestiges les mieux conservés de l'ancien empire denebien qui colonisa autrefois le Système Solaire. Le Capitaine Flam découvrira, lors de fouilles archéologiques, un monolithe révélant l'endroit où serait détenu le secret de l'évolution artificielle des espèces. Cette découverte le conduira sur Aar, une lointaine planète du système de Deneb.
Titania est habitée par des indigènes primitifs qui descendent eux-aussi du peuple de Deneb et vénèrent de façon sacrale les ruines de leurs glorieux ancêtres. Les Titaniens communiquent entre eux à distance en soufflant dans de longues branches qu'ils ont évidées.

Quant à Obéron (Ramda), elle est surnommée "Lune Tonerre" à cause de ses nombreux volcans en activité. Là se situaient les mines de la "Uranus Gravium Company" détenues par Zvalo (Zuvalo)
, englouties par une éruption volcanique provoquée par Wrackar (the Wrecker) lors de l'aventure Captain Future's Challenge (Les 5 mines de gravium).



Yugra
Satellite de Katain


Yugra - dans le dessin animé
Yugra, le satellite de Katain (Katan) que l'on découvre dans le récit The Lost World of Time n'a pas de nom dans Départ pour le passé.

Dans le dessin animé, son destin ne sera pas du tout le même que dans le roman et constitue en cela l'une des plus grosses "entorses" de l'adaptation animée par rapport au texte original.
Le roman raconte qu'il y a cent millions d'années, les habitants de Katain s'enfuirent de leur planète, condamnée inéluctablement à disparaître, en aménageant ce satellite en un gigantesque vaisseau spatial. Ils hibernèrent durant un long voyage de 20 ans qui les conduisit vers le système de Sirius.

Dans le DA, ils ne partent pas vers Sirius mais vers Dénef, la planète originelle, désignée et adorée en ces temps anciens sous le nom de "Koum" (dans le roman Deneb / Koom est bien une étoile !). Or, il se trouve que les animateurs ont imaginé que Mégara (Jupiter dans le roman) serait aussi la planète Dénef (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?) Voilà pourquoi, suivant leur raisonnement, on retrouve Yugra dans le premier voyage "L'Empereur de l'Espace". C'est en fait le Satellite Neuf à partir duquel les habitants de Mégara ont lancé leur attaque contre les Terriens. D'ailleurs, si on poursuit le raisonnement, le Capitaine Flam reconnaissant le satellite lors de son voyage dans le passé pouvait être certain du succès de sa mission. Comble du paradoxe, les animateurs font disparaître Yugra de l'épisode "Silence, on tourrne !" et
conformément au roman Magic Moon, réintègrent les quatre lunes de Jupiter qui, se rapprochant les unes des autres, vont être la cause de l'agitation de la Mer de Feu (c'est le phénomène des marées) lors du tournage d'une scène du film sur la vie du Capitaine Flam.