Retour à la page d'accueil
Lieux / Planètes
Une rétrospective des planètes où se sont déroulées les aventures de Captain Future, leur transcription dans le dessin animé ainsi que les cartes issues de la rubrique "The Worlds of Tomorrow" des magazines originaux.

Soleil
et Système Solaire


Le Soleil est situé à environ 30.000 années-lumière (1 année-lumière = 9461 milliards de Km) du centre de la Galaxie, appelée aussi la "Voie Lactée". Formé il y a 4,6 milliards d'années, le Soleil est une étoile de taille et de température moyennes parmi l'immense agglomération des 400 milliards d'étoiles que compte notre galaxie . Comme toutes les étoiles, le Soleil est une gigantesque sphère de gaz brûlant. L'hydrogène s'y transforme en hélium et produit des réactions thermonucléaires à l'origine de son puissant rayonnement énergétique.


Carte du Soleil - dessin original "Pulp"Autour du Soleil gravitent 8 planètes et leurs satellites, mais jusqu'en 2008 on en comptait 9 avec Pluton qui depuis a été déclassée. Avec les comètes, astéroïdes, planètes naines (dont Pluton) elles constituent le Système Solaire. Selon Hamilton, il existait une dixième planète Katan (Katain) qui explosa il y a 100 millions d'années, subissant la force de gravitation de Jupiter (s'appuyant sur une théorie, aujourd'hui contestée, selon laquelle la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter serait les restes d'une planète).

Dans l'ordre décroissant de proximité du Soleil : Mercure, Vénus, Terre, Mars, (Katan), Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton. Dans les romans, ces neufs planètes sont toutes habitées et sont les lieux de la plupart des aventures de Captain Future. Edmond Hamilton les appelle les "neufs mondes". Elles sont fédérées autour d'un Gouvernement Interplanétaire dont le siège se situe à New York (capitale de la Terre). Plus tard, l'invention du "vol oscillatoire" (vibration-drive) permettra au Capitaine Flam de voyager au-delà du Système Solaire, à des distances fabuleuses.

Certainement p
our une meilleure crédibilité de l'adaptation, les auteurs du dessin animé ont cru bon de rebaptiser les planètes du Système Solaire où se situaient habituellement les aventures de Captain Future pour les situer dans des constellations imaginaires et des galaxies plus étendues (ex : Jupiter = Mégara, Pluton = Raka, etc.) à l'exception toutefois de "Départ pour le passé", "La Comète de Halley" et "La course à travers le Système Solaire". Il faut dire qu'en 1978, on savait avec certitude qu'il n'y avait pas de vies extra-terrestres sur les autres planètes du Système Solaire alors qu'en 1940, on pouvait encore l'imaginer...

Notre Système Solaire fut colonisé il y a des centaines de millions d'années par un peuple du Système de Deneb, une étoile située dans la Constellation du Cygne (dans le dessin animé elle est considérée comme une planète et traduite par "Dénef"). Ce peuple de Deneb supplanta dans sa conquête les Linids (voir la nouvelle en ligne The Return of Captain Future), des créatures protozoaires à l'intelligence hyper-développée. Eux-même avaient succédé aux Kangas dont nous ne connaissons presque rien hormis quelques inscriptions mystérieuses laissées par les Linids. Les Kangas entrent en scène dans l'aventure Red Sun of Danger (non adaptée en dessin animé).

Ce peuple de Deneb, après avoir connu une civilisation d'une technologie très avancée, s'éteignit pour une raison obscure. Mais dans la mémoire collective de leurs descendants, Deneb resta longtemps vénérée comme une étoile sacrée, aussi appelée Koom dans The Lost World of Time (Départ pour le passé). Tous les habitants du Système Solaire ont donc la même filiation, ce qui permit à Edmond Hamilton de rendre compte de la présence de races "humaines" sur toutes les planètes du Système. Evidemment, sur chacune d'entre elles, la race a évolué au cours des millénaires, s'adaptant aux conditions climatiques et aux biotopes propres à chaque planète (couleur de peau, etc.).

Dans les romans, Edmond Hamilton rajoute au Soleil un satellite : Vulcain (se basant sur une hypothèse -avérée fausse- émise par l'astronome français Urbain Le Verrier en 1859 pour justifier l'anormalité de la rotation orbitale de Mercure). Aussi incroyable que cela puisse paraître, le Capitaine Flam se rendra une fois sur le Soleil, au cours de l'une de ses plus extraordinaires aventures : Children of the Sun, qui ne fut jamais adaptée à la télévision mais que vous pouvez télécharger au format PDF à la section "Startling Stories" de Ouvrages/USA/Pulp.

Le Soleil

Données physiques :
Rayon :
695.000 Km (photosphère)
Atmosphère :
hydrogène à très haute température
Température moy. :
5500 °C
Relief :
surface gazeuse (hydrogène, hélium) + protubérances (colonnes d'hydrogène brillantes hautes de plus de 100.000 Km)
Aventures concernées :
Children of the Sun



Terre
La Terre est en distance la troisième planète par rapport au Soleil, et la cinquième par sa grandeur. Contrairement aux allégations d'Hamilton, c'est la seule du Système Solaire à abriter la vie (dans l'état actuel de nos connaissances). Mais l'histoire a été écrite dans les années 1940/50, et les premières sondes spatiales ne furent envoyées vers les autres planètes qu'à partir des années 1970...


Carte de la Terre - dessin original "Pulp"Hamilton imagina que la conquête spatiale par les Terriens démarra en 1971 avec l'exploration de la Lune (je rappelle que dans la réalité, on marcha sur la Lune dès 1969). Puis, elle s'enchaîna à un rythme élevé avec l'exploration des autres planètes grâce à la découverte du gravium (un métal ayant la faculté de contrôler l'apesanteur) qui permit l'invention du "contrôleur de masse" (gravitationnal equalizer).

On ne peut toutefois parler de la conquête du Système Solaire par les Terriens sans citer trois grands pionniers.
Gorham Johnson (Graham Jinson) est le plus célèbre du trio. C'est lui qui fit le premier vol vers la Lune en 1971 puis explora Vénus et Mercure (1979) et enfin, Mars et Jupiter (1988) . Suite à une mutinerie, il mourut tragiquement sur Callisto, un satellite de Jupiter. Mark Carew (Marc Calou), son second lors de l'expédition "Mars-Jupiter" prit la relève et organisa en 1991 l'expédition sur Saturne, Uranus et Neptune. Il tenta d'atteindre Pluton quelques années plus tard mais ne revint jamais. Le Capitaine Flam le retrouvera mort, prisonnier de la "Mer des Sargasses" de l'espace ("Sargassor" dans le dessin animé "La course à à travers le Système Solaire") au delà de Jupiter. C'est lui qui découvrit le gravium qui devint, par ses propriétés, le métal le plus recherché du Système. Jan Wenzi fut le premier à atterrir sur Pluton. Son histoire vous est racontée dans la sous-rubrique Pluton de ce chapitre. Avant lui, un certain docteur Webster Kelso (Webstan Kern) échoua dans sa tentative d'atteindre Pluton avec un équipage d'androïdes qu'il avait lui-même créé. Cet épisode célèbre de la conquête spatiale sera la clé de l'énigme dans Star Trail to Glory (La course à travers le Système Solaire).

Les Terriens eurent la surprise de découvrir des races "humaines" primitives ou semi-primitives sur chacune des planètes qu'ils visitèrent. Les Terriens implantèrent rapidement des colonies et organisèrent un trafic commercial interplanétaire basé sur l'exploitation des minerais radioactifs (à cette époque toute l'énergie est nucléaire). Mais les colons et les exploitants miniers eurent à affronter des rebellions sur de nombreuses planètes qui n'acceptaient pas l'impérialisme terrien. En parallèle, se développa et s'organisa une piraterie spatiale qui pillait à loisir les vaisseaux cargo transportant les précieux minerais. Tout ceci conduisit le Gouvernement Interplanétaire à former une "Police des Planètes" dont l'une des figures emblématiques fut le jeune capitaine Ezra Gurney (Ezla Garnie), devenu ensuite marshal et bien plus tard, l'ami du Capitaine Flam. Les exploits du vétéran sont encore cités dans toutes les écoles de police.

La Terre, comme toutes les planètes du Système, est bigarrée et métissée de races interplanétaires. L'important et spectaculaire développement des échanges commerciaux fit que l'on retrouva à peu près toutes les races existantes sur chacune des planètes, avec une prédominance de la race terrienne. Mais l'une des principales raison de la migration des Terriens vers les autres planètes fut l'intense activité sismique que connut la Terre à partir de 2027. Tous les volcans (y compris ceux éteints) se réveillèrent en même temps. En particulier, le 12 septembre 2028 quand des tempêtes, des tremblements de terre et des éruptions volcaniques d'une violence inouïe ravagèrent le Chili, la Nouvelle-Zélande, le Japon et l'Alaska. Ainsi, les planètes voisines Mars et Vénus connurent un important flot de population réfugiée (heureusement, les voyages interplanétaires s'étaient généralisés depuis longtemps) et ce jusqu'en 2048, année où les convulsions prirent fin mais altérèrent radicalement la géographie de la Terre (voir carte ci-dessus). Les Terriens se mirent alors à reconquérir les nouvelles terres sorties des eaux.

Au cours de ses aventures, le Capitaine Flam ne se rend sur Terre que lors de cours séjours, le plus souvent pour rencontrer le Président Cashew (James Carthew dans les romans) à New York, devenue la capitale de la Terre et par voie de conséquence le siège du Gouvernement Interplanétaire, basé plus précisément dans la tour du Grand Quartier Général (Government Tower). On ne peut parler de New York sans citer le célèbre Aéroport Interspatial (Interplanetary Spaceport), le plus grand du Système. Dans le DA, il est représenté par une plateforme maritime en forme d'étoile des neiges faisant face à la Statue de la Liberté. Ici transitent chaque jour des milliers de vaisseaux spatiaux. C'est le point de départ de l'aventure The Face of the Deep
(La révolte des prisonniers). A New York se situent également la fameuse Université Solaire (Solar System University) et le Musée de la Galaxie (Interplanetary Sciences Institute) que l'on découvre respectivement dans "L'univers parallèle" et "Le secret des 7 pierres".

La Terre Le Grand Quartier Général L'Aéroport Interspatial

Données physiques :
Rayon :
6.378 Km
Distance moy./Soleil :
150 millions de Km
Période orbitale :
365 jours
Atmosphère :
azote (78%) et oxygène (21%)
Température moy. :
15°C
Satellite :
Lune

Aventures concernées :
Presque toutes

Capitale
:

New York


Quelques Terriens célèbres :
Gorham Johnson (Graham Jinson), Mark Carew (Marc Calou), Jan Wenzi, Webster Kelso (Webstan Kern)
President James Carthew (Président Cashew)
North Bonnel (Anne, secrétaire du Président)
Commander Hark Anders (Général Anders / Colonel Hark / Colonel Anderson)
Kenneth Lester (Kenneth/Ken Lester)
Roj et Kallak (Rogui et Karaku)
Martin Graeme (Martin Grine)
Les pionniers
Le président Cashew



Jupiter (Mégara)
Jupiter est la plus grosse planète du Système Solaire (son diamètre est de 11 fois supérieur à celui de la Terre et sa masse est de 318 fois celle de notre planète) et la cinquième en distance par rapport au Soleil. Jupiter tourne très rapidement sur elle-même, en un peu moins de 10 heures. Hormis sa taille gigantesque, elles se distingue facilement par sa "Grande Tache Rouge" qui est la manifestation d'un ouragan géant.


Carte des lieux visités par les Futuremen sur Jupiter (Mégara) - dessin original "Pulp" De cette tache rouge, Edmond Hamilton en fera sa célèbre Mer de Feu (Fire Sea) que l'on retrouve dans les romans Captain Future and the Space Emperor (L'Empereur de l'Espace) et Magic Moon (Silence, on tourne !).

C'est une planète recouverte de vastes forêts. Les fibres des arbres ont la particularité de contenir une grande teneur en cuivre, ce qui leur donne une étrange brillance métallique. Des forêts peuplées de créatures bizarres dont la plus connue est l'araignées-méduse, que l'on aperçoit de façon subreptice dans le dessin animé.
Une planète largement inexplorée qui comprend 50 continents et 30 océans !!!

En 1988, sous les couches supérieures de l'atmosphère empoisonnée, les explorateurs découvrirent un monde au climat doux (grâce à la chaleur émise par les gisements radioactifs de son sous-sol) et à l'atmosphère respirable. Mais ce n'est qu'en 2005, qu'après avoir découvert les immenses richesses minières (uranium et radium) de Jupiter, que les Terriens obtinrent par traité une grande concession auprès des Joviens et établirent la première colonie. La capitale fut nommée Jovopolis et devint l'une des plus importantes mégalopole du Système, comparable à New York.

Comme Mars, Jupiter a connu une civilisation très avancée issue du peuple de Deneb (Dénef), dont il ne reste plus que des ruines. Le lieu le plus connu et le plus redouté de Jupiter est bien entendu la Mer de Feu, une mer de lave en fusion fidèlement représentée dans les dessins animés, à la fois dans "L'Empereur de l'Espace" et "Silence, on tourne !". Jungletown, la ville minière du nord, est une cité prospère qui attire les aventuriers, les prospecteurs, les marchands, les rêveurs et les fous, mais aussi les pires criminels. Le vol et le meurtre se côtoient main dans la main. Jungletown est aussi relativement bien dépeinte dans le DA (sans être nommée) avec ses bars malfamés où se retrouvent mineurs et pillards de l'espace. C'est dans l'un de ces bars que le Capitaine Flam retrouvera son ami Ezla Garnie (Ezra Gurney) lors d'une altercation avec le malfrat Daumer (Jon Daumer). On peut également mentionner la Cité Ancienne
(City of the Ancients), une ville souterraine en ruine, en bordure de la Mer de Feu, héritage de l'ancien peuple de Deneb / Dénef. D'ailleurs, dans le dessin animé "L'Empereur de l'Espace", Jupiter est tantôt appelée Mégara tantôt Dénef !!!

Les Joviens ont la peau verte. Ils ont une physionomie petite et ramassée, une tête ronde, des yeux noirs et globuleux et les doigts palmés. Leur faible degré de technologie et leur vague ressemblance à des batraciens en font les victimes permanentes de l'arrogance terrienne (dans le roman, les Terriens les surnomment "greenies"). Malgré tout, ce peuple est fier, conscient de ses glorieuses origines et a toujours refusé de travailler pour les Terriens dans les grandes mines industrielles. Ils se déplacent sur des sortes de lézards géants ultra-véloces appelés "lopers" dans le roman.

Mégara
La Mer de Feu Jungletown

Données physiques :
Rayon :
71.492 Km
Distance moy./Soleil :
778 millions de Km
Période orbitale :
12 ans
Atmosphère :
hydrogène (81%), hélium (17%)
Température moy. :
-121°C
Relief :
surface gazeuse
Explorations : Pioneer 10 et 11 (1973 et 1974), Voyager 1 et 2 (1979), Galileo (de 1995 à 2001)
Satellites :
Io, Europe, Ganymède, Callisto + 61 petits astéroïdes entrainés par l'immense force gravitationnelle de Jupiter
Aventures concernées :
Captain Future and the Space Emperor
(L'Empereur de l'Espace)

Magic Moon (Silence, on tourne !)

Capitale :
Jovopolis


Quelques Joviens célèbres :
Guro (Glo)
Bubas Uum (Tapis Vert)



Pluton (Raka)
Jusqu'en 2008 Pluton était considérée comme une planète, la 9ème du Système solaire, la plus éloignée du soleil, la plus petite et la plus froide. Déclassée par l'Union Astronomique Internationale (UAI), Pluton fait désormais partie des planètes naines appartenant à la ceinture de Kuiper, un "objet transneptunien" (dont l'orbite va au délà de celle de Neptune). Constituée de glace et dotée d'une fine atmosphère de méthane, Pluton a été découverte tardivement (en 1930), elle serait selon certains, un ancien satellite de Neptune. On lui connaît cinq satellites : Charon (découvert en 1978), Nix et Hydra (découverts en 2005), Kerbéros et Styx (découverts respectivement en 2011 et 2012).


Carte des lieux visités par les Futuremen sur Pluton (Raka) - dessin original "Pulp" Dans l'oeuvre d'Hamilton, la planète Pluton sera explorée pour la première fois en 2002 par Jan Wenzi, l'un des trois plus célèbres explorateurs de l'espace (avec Gorham Johnson et Mark Carew).

Wenzi faisait partie de cette génération d'explorateurs animée par le seul désir de repousser au plus loin les frontières de l'inconnu. En 1971, il n'avait que 14 ans quand il observa le vol épique de Gorham Johnson sur la Lune. En 1988, il s'embarqua à bord de l'expédition "Mars-Jupiter" et resta loyal à Johnson et Carew lors de la mutinerie qui vit la mort de Johnson. C'est aussi l'un des premiers Terriens à avoir marché sur Jupiter, où il faillit mourir d'une piqûre d'araignée jovienne. L'expédition de 1991 sur Saturne, Uranus et Neptune à laquelle il participa avec Carew aggrava sa blessure et l'obligea à rester sur Terre quand ce dernier partit pour Pluton en 1994 (pour ne jamais en revenir). A cette époque la fièvre colonisatrice qui s'était emparée des Terriens vers les mondes "accessibles" fit presque oublier la lointaine Pluton. Mais Wenzi n'avait pas oublié. Le 12 janvier 2000 il décolla et mourut finalement de sa blessure contractée sur Jupiter à son retour sur Terre. Les derniers mots murmurés par l'indomptable pionnier de l'espace furent "Mise à feu!".

On découvre Pluton dans l'aventure Calling Captain Future (La planète noire). Dans le dessin animé, Pluton est située dans le 61ème Système Solaire (?!!) et se nomme Raka. C'est un monde rigoureux, glacial, fait de banquises, de montagnes escarpées aux gorges étroites et de chaînes de glaciers gigantesques dont les plus étonnantes sont les Montagnes Marchantes (Marching Mountains) qui se déplacent constamment autour de la planète (elles n'apparaissent pas dans le dessin animé). Les mers et les rivières ne gèlent pas grâce à leur importante quantité de sel. Parmi celles-ci, la célèbre Mer d'Averne, les rivières Achéron ou encore Phlégéthon avec ses rapides
(que vous découvrez dans le dessin animé sans qu'elle soit nommément identifiée). Les eaux sont habitées par d'énormes animaux marins : les "morsicus" (appelés "biburs" dans le roman) dont le cerveau est situé dans la queue (uniquement dans le dessin animé).

Le commerce des fourrures et des pierres précieuses entraîna l'installation en 2008 d'une première colonie sur l'équateur (où les plus fortes températures l'été n'atteignent que -20°C). Celle-ci ne résista pas longtemps aux féroces blizzards qui y sévissent. En 2011, une tentative plus ambitieuse permit la construction d'une ville sous dôme : Tantus (Tartarus). Deux autres cités : Elysia et Newton furent construites par la suite. L'économie de Pluton est donc essentiellement basée sur l'exportation de fourrures et de gemmes mais aussi de métaux comme le cadmium, vanadium, tungstène. Il y a aussi des petites mines de radium au nord de l'Océan Léthé mais qui produisent très peu en comparaison de celles de Jupiter.

Une autre caractéristique à consigner en rapport avec cette distante planète est cette étrange maladie mentale que les psychanalystes du Système appellent la "plutomania", une psychose qui se manifeste par un besoin hystérique de lumière. Elle affecte en particulier les Vénusiens et Mercuriens, ce qui explique que ces races ne soient pratiquement pas présentes sur cette planète.

Les Plutoniens sont des chasseurs et des pêcheurs qui possèdent un corps velu et des yeux phosphorescents. Ils vivent dans d'étranges cités de glace comme celles de Qulun. A son arrivée sur Pluton, Jan Wenzi découvrit un peuple d'Hommes-singes au nord de la planète ayant des pouvoirs surnaturels et surnommés par les autochtones les "Magiciens".
Ce n'étaient pas des Plutoniens. Ils venaient sur Pluton à bord de mystérieuses navettes volantes pour faire du commerce avec ses habitants. Ils disparurent "comme par enchantement" avec l'arrivée massive des premiers colons terriens. L'aventure Calling Captain Future (La planète noire) nous révèlera qu'ils se cachaient sur Styx, un satellite de Pluton.

Le 61ème Système Solaire
Tantus
Un morsicus

Données physiques :
Rayon :
1160 Km
Distance moy./Soleil :
5913 millions de Km
Période orbitale :
248,5 ans
Atmosphère :
fine atmosphère de méthane
Température moy. :
-240°C
Relief :
glace de méthane
Satellites : Charon (découvert en 1978), Nix, Hydra (découverts en 2005) + un quatrième minuscule (découvert en 2011)
Aventures concernées :
Calling Captain Future (La planète noire)

Capitale :
Tartarus (Tantus)

Quelques Plutoniens célèbres :
Kiri (Kira)



Neptune (Bama, Baïka)
D'un aspect bleu-vert à cause du méthane qui la recouvre et dotée d'un système d'anneaux, Neptune est parcourue par des vents qui soufflent à plus de 2400 Km/h. De légers nuages blancs formés de glace de méthane décrivent des cercles autour de la planète.


Carte de Neptune (Bama, Baïka) - dessin original "Pulp"C'est le lieu principal de l'aventure
Captain Future's Challenge (Les 5 mines de gravium). On la retrouve également dans Magic Moon (Silence, on tourne!). Dans les dessins animés correspondants, elle est respectivement appelée Bama et Baïka. Hormis le nom, sa représentation reste fidèle à la description dans le roman.

Cette planète fut explorée la première fois par Mark Carew, le 28 février 1993. C'est une planète presque entièrement recouverte d'eau sur laquelle Hamilton fait apparaître quelques îles recouvertes de forêts et peuplées de Neptuniens vivant de la pêche. Sur l'une d'entre elles se trouve la
statue du Démon des océans, près d'un village peuplé par des indigènes primitifs. La légende raconte qu'il existerait dans les profondeurs une cité sous-marine habitée par des êtres aquatiques ressemblant à ce démon. Un autre lieu bien connu des pêcheurs est le sinistre Rocher Noir (Black Peak) qui s'élève hors de l'eau telle une flèche aiguisée.

Les peuples planétaires ne trouvèrent au départ aucun motif pour voyager jusqu'à ce monde d'océans. Du moins jusqu'en 2005, lorsqu'on découvrit dans les profondeurs d'importants gisements de gravium, le métal le plus rare et le plus précieux du Système, nécessaire à la fabrication des fameux "contrôleurs de masse" (gravitationnal equalizers). Il y eut instantanément une véritable "ruée vers le gravium". On construisit une ville coloniale Amphitrite et des mines sous-marines
parmi les plus importante du Système. Une importante industrie piscicole se développa en parallèle, les mers étant remplies d'une multitude de créatures comestibles mais aussi des monstres marins ressemblant à des dinosaures, appelés "urusarus" (dans "Les 5 mines de gravium") ou "neptunaos" (dans "Silence, on tourne !") et "ursals" dans les romans. Citons enfin les terribles "algues-vampires" (death-fungus) qui vivent au fond des mers et qui se mettent à sucer le sang de leur victime dès qu'elles se développent dans l'atmosphère.

Les Neptuniens sont une race à la peau grise à demi-civilisée mais qui présentent les caractéristiques communes à la race humaine. Ils ne voyagent que très peu à travers l'espace, un attachement presque pathologique les reliant à leur monde aquatique.
Dans Captain Future's Challenge (Les 5 mines de gravium), le Capitaine Flam sera le premier à découvrir que les fonds marins de Neptune étaient, conformément à la légende, peuplés par une tribu sous-marine : les Créatures-aquatiques (Sea-men). Celle-ci, conduite par le sombre Wrackar (the Wrecker), tentera de s'approprier le monopole du gravium.

Bama Le Rocher Noir La statue du Démon des océans

Données physiques :
Rayon :
24.745 Km
Distance moy./Soleil :
4504 millions de Km
Période orbitale :
165 ans
Atmosphère :
hydrogène (85%), hélium, méthane
Température moy. :
-193°C
Relief :
surface gazeuse
Explorations : Voyager 2 (1989)
Satellites :
Triton (rayon 1350 Km, possède une atmosphère) et Néréide + de nombreux petits satellites
Aventures concernées :
Captain Future's Challenge (Les cinq mines de gravium)
Magic Moon (Silence, on tourne !)

Capitale :
Amphitrite

Quelques Neptuniens célèbres :
The Hearer (Grandes Oreilles)



Saturne (Yos)
La sixième planète du Système Solaire est très semblable à Jupiter. Comme Jupiter elle n'a pas de surface solide. Elle est parcourue par des nuages de méthane et d'ammoniac et possède une multitude d'anneaux constitués de blocs de glace.


Carte de Saturne (Yos) - dessin original "Pulp"C'est le lieu principal de l'aventure The Triumph of Captain Future (La source de l'immortalité). Le dessin animé la baptise Yos et la qualifie exagérément de planète "inconnue des hommes et des dieux" !!

Hamilton fait de Saturne une planète mystérieuse et inquiétante. Elle comporte de nombreux lieux des plus étranges comme la Vallée des Champignons
(Fungus Forest) à l'équateur, une vallée balayée continuellement par les spores vénéneux de champignons géants. Encore plus lugubre est la Vallée des Brouillards (Mistlands) , dans le nord de la planète, au-delà des grandes prairies bleues. Plongée dans une brume éternelle, personne n'en est jamais revenu. Les Saturniens la considèrent comme une région maudite et l'évitent comme l'enfer. Là, se trouve la mythique Fontaine de Vie (Fountain of Life), une source aux vertus miraculeuses qui fut découverte par les Martiens des temps jadis et dont l'eau radioactive permet de recouvrer une jeunesse éternelle. Près de cette fontaine, s'est bâtie la Capitale Eternelle (City of Eternal Youth) habitée par des personnes qui, ayant bu à la source et se croyant immortelles, sombrent dans l'ivresse et la folie. Notons également les Lacs Errants (Wandering Lakes) dans l'hémisphère sud qui sont de vastes points d'eau qui "migrent" en fonction des forces marémotrices capricieuses provoquées par les différentes satellites de la planète. Ce territoire est particulièrement périlleux et en conséquence, très peu connu des explorateurs.

L'économie saturnienne est principalement basée sur l'élevage. Saturne est rapidement devenue la première source de ravitaillement en viande du Système Solaire. Mais ce qui caractérise le mieux cette planète, c'est sa végétation de couleur bleue avec ses prairies sauvages et sa plaine immense. Sur celle-ci, s'étale la ville de Toboru (Tobor), une ville de cow-boys chevauchant d'étranges montures appelées "stads" ou "chevaux saturniens".
Il y avait anciennement une mine de gravium dans une région interdite près du Pôle Sud, infestée par de féroces créatures inorganiques, dévoreuses de métal, sortes de mollusques géants : les "gloutonx" (silicae). Cette mine fut détruite par ces horribles monstres dans l'affaire qui vit le Capitaine Flam affronter le sinistre
Wrackar (the Wrecker) : Captain Future's Challenge (Les cinq mines de gravium).

Au nombre des endroits célèbres de Saturne, citons pour terminer la capitale, la
cité d'Ops (Ops). Ops est une ancienne métropole aux ruelles étroites et tortueuses, fameuse dans le Système pour son Museum et son jardin zoologique où sont conservées toute la faune et la flore vivant sur les neufs mondes. Parmi les étranges animaux du zoo, on retrouve les "morso-lions" (marsh-tigers) de Vénus, les énormes "korlats" à six pattes de Charon, les "araignées-méduses" de Jupiter, les caméléons géants de Saturne et même deux très rares spécimens de "chiens solaires" de Mercure... Sans oublier le "gloutonx" (silicae) qui, avec ses redoutables acides digestifs, a bien failli dévorer le puissant Grag. Voir à ce sujet l'extrait sonore bonus n°8 "Le Gloutonx" au chapitre Images et sons.

Les Saturniens sont grands et maigres et ont la peau bleue comme la couleur de leur planète. C'est une race dont le caractère audacieux a toujours fait de très bon navigateurs de l'espace. Dans les plateaux septentrionaux, on trouve un peuple primitif, une variante "ailée" de la race saturnienne : les Roks (Qualus), qui sont les gardiens ancestraux de la Fontaine de Vie. Habitués aux vastes plaines, les Saturniens sont particulièrement mal à l'aise dans les forêts marécageuses de Vénus, les jungles épaisses de Jupiter ou encore les montagnes "gratte-ciel" d'Uranus. Tous, pratiquement sans exception, haïssent vicéralement les Joviens (et le sentiment est réciproque). A l'inverse, les Saturniens apprécient les Terriens et leur esprit aventureux plus que n'importe quelle autre race du Système.

Yos La Vallée des Champignons La Vallée des Brouillards

Données physiques :
Rayon :
60.000 Km
Distance moy./Soleil :
1429 millions de Km
Période orbitale :
29,5 ans
Atmosphère :
hydrogène (97%) et hélium
Températures moy.: -125°C
Relief :
surface gazeuse
Explorations :
Pioneer 11 (1979), Voyager 1 (1980), Voyager 2 (1981), Cassini-Huygens (2004)
Satellites :
Titan (rayon 2570 Km, possède une atmosphère d'azote et de méthane) + de nombreux petits satellites
Aventures concernées :
The Triumph of Captain Future
(La source d'immortalité)

Capitale :
Ops (Ops)


Quelques Saturniens célèbres :
Kin Kurri (Kin Skipo)
Chameleon Man (l'Homme Caméléon)
Skal Kar (Shal Ker)
Nik Iro (Nik Aïra)
Yuru (Yul de Roks)



Mars (Kerus, Alvéola)
Comme sa voisine la Terre, Mars est une planète tellurique c'est à dire qu'elle est constituée d'un corps rocheux. Elle est néanmoins beaucoup plus petite, puisque son diamètre atteint la moitié de celui de la Terre.


Carte de Mars (Kerus, Alvéola) - dessin original "Pulp"Selon Hamilton, Mars est le plus vieux monde du Système, probablement la première planète où s'installèrent les Denebiens et qui connut une des civilisations les plus avancées de la Galaxie.

Du reste, quiconque voyage sur cette planète, se retrouve dans le désert la nuit tombante et voit les deux lunes
Phobos et Deimos se coucher sur les ruines des cités martiennes endormies ne peut que ressentir la grandeur et la décadence de ce peuple martien.

Dans le dessin animé, Mars est généralement appelée Kerus. Dans "Le secret des 7 pierres", elle se nomme également Alvéola.

L'histoire de Mars débuta à partir de 290.000 avant J.C. Plusieurs dynasties se succédèrent et construisirent des aqueducs et des canaux aux dimensions titanesques, facilement visibles depuis la Terre avec un télescope (aujourd'hui on sait qu'il s'agit de rivières fossiles). Avant son déclin, les Martiens avaient déjà exploré Jupiter, Saturne et bien d'autres mondes; inaugurant ainsi les premières périodes de commerce et de voyage interplanétaires, bien avant que les Terriens ne ré-ouvrent les chemins de l'espace (soit plusieurs centaines de milliers d'années avant notre ère). Son déclin intervint avec l'invasion des Wallus qui saccagèrent Rylick, la légendaire capitale martienne et réduisirent les martiens en esclavage. En -198.000, ceux-ci reprirent le pouvoir et contraignirent les Wallus à retourner dans l'immensité de l'espace. Ils construisirent une nouvelle capitale : Syrtis près de l'équateur. Mais c'est dans les vestiges d'une autre ancienne métropole, Korator (Korak dans le roman) que la secte secrète la "Congrégation Secrète d'Alvéola" (Sons of the Two Moons) se retrouve dans le DA "Le secret des 7 pierres"
adapté du roman Captain Future and the 7 Space Stones.

A partir de -145.230 débuta une période appelée le "culte des machines" caractérisée par l'invention de serviteurs mécaniques qui pouvaient travailler mais aussi penser plus efficacement que les humains. Les martiens tombèrent dans la paresse tandis que les intelligences artificielles les plus élaborées se révoltèrent et prirent le pouvoir aux humains. On les appela les "Maîtres des Machines" (Machine Kings). On finit par les vaincre et la construction de cerveaux-robots fut interdite. Encore aujourd'hui persiste la Cité des machines (Machine City), la plus imposante relique de cette civilisation oubliée : une ville dominée par des robots, qui continue de fonctionner de manière autonome sans personne pour y habiter. On fait connaissance avec elle dans The triumph of Captain Future (La source de l'immortalité).

Les cinq dynasties qui suivirent marquèrent la chute définitive de la science et de l'art martien. Ainsi, en -100.000, Mars était redevenu un monde désertique où s'affrontaient des tribus sauvages sur les vastes ruines des empires disparus. On suppose que la civilisation jovienne qui fut florissante vers -88.000 envoya des explorateurs sur Mars et que les Joviens obtinrent beaucoup de leur puissance éphémère dans l'étude de la science martienne. Ce n'est que cent mille ans plus tard, après que Gorham Johnson eut atterri sur Mars, que l'on se remit à étudier la science martienne, mais de nombreuses énigmes demeurent encore. Le professeur Kahlon (Ul Quorn) fut l'un des scientifiques les plus acharnés à faire revivre les secrets de cette antique civilisation.

Les Martiens ressemblent beaucoup aux Terriens à la différence près qu'ils ont la peau rouge, comme le sol de leur planète (de ce côté là, Hamilton ne s'embêtait pas!). Conscients de leur histoire prestigieuse, ils ont une fâcheuse tendance à regarder les autres peuples du Système avec dédain. Enveloppés dans leur passé, ils ruminent leur gloire éteinte. En revanche, les Martiens ont de remarquables aptitudes pour la recherche scientifique. Un héritage ancestral, certainement...

Kérus Korator La Cité des Machines

Données physiques :
Rayon :
3400 Km
Distance moy./Soleil :
228 millions de Km
Période orbitale :
687 jours
Atmosphère :
dioxyde de carbone (95%)
Température moy. :
de -140°C (pôles)
à +20°C (équateur)
Relief :
hauts plateaux parsemés d'importants volcans éteints, de dunes et de rivières fossiles
Explorations : Mariner 4 (1965), Viking 1 et Viking 2 (1976), Mars Global Surveyor (1995), Mars Pathfinder (1997), Mars Odyssey (2001), Mars Express (2003)
Satellites :
Phobos (rayon 11 Km) et Deimos (rayon 6,5 km)
Aventures concernées :
The Triumph of Captain Future
(La source d'immortalité)
Captain Future and the 7 Space Stones
(Le secret des 7 pierres)

Capitale :
Syrtis

Quelques Martiens célèbres :
Tiko Thrin (Chiko Kren)
Ul Quorn (Kahlon)
Thuro Thuuun (Slok Swan)
N'rala (Saturna)
Kim Ivan (Kim Ivan)

Les vestiges de Korator



Mercure (Laguna)

C'est la planète la plus proche du soleil. C'est aussi une des plus petites du Système Solaire. Jusqu'en 1962, on croyait que la rotation de Mercure était verrouillée par marée gravitationnelle avec le Soleil (de la même manière que la rotation de la Lune est verrouillée avec la Terre), ce qui faisait croire que Mercure présentait toujours la même face au Soleil.


Carte de Mercure (Laguna) - dessin original "Pulp"Mercure est le point de départ de l'aventure Quest beyond the Stars (Le Créateur Universel). Le dessin animé la nomme Laguna. Les habitants de Mercure sont contraints à l'exil car sa petite taille et sa faible gravité ne lui permettent plus de retenir une atmosphère.

Mais c'est surtout le siège principal de l'aventure Star Trail to Glory qui a donné lieu à l'adaptation animée "La course à travers le Système Solaire" (qui fut très largement raccourcie et simplifiée).

Hamilton divise Mercure en trois zones : chaude, froide et crépusculaire (se basant sur la croyance d'un verrouillage gravitationel). Le Côté Chaud (Hot Side) est toujours tourné vers le Soleil (le jour y est donc aussi long que l'année !). Aucune vie organique ne peut évidemment survivre à l'intense et permanente radiation solaire. Il est toutefois habité par des "chiens et des aigles solaires" d'une extrême férocité, qui tirent leur énergie vitale par photosynthèse de l'afflux des radiations solaires. Ils se nourrissent uniquement de minéraux. Dans cette contrée brûlante se trouve aussi la Vallée des Vapeurs (Vapor Valley), une faille dans l'écorce terrestre continuellement embrumée par des vapeurs métalliques empoisonnées qui s'échappent des entrailles de la planète. Dans "La course à travers le Système Solaire", cet endroit n'apparaît pas "embrumé". C'est là que les droïdes (qui ne respirent pas et qui sont donc insensibles aux vapeurs délétères) maquillaient les vaisseaux volés.

Le Côté Froid (Cold Side) est exactement le contraire : une nuit éternelle et un froid mortel. Il y demeure une faune indigène à la fourrure épaisse et aux yeux énormes. La seule partie habitable est la Zone Crépusculaire (Twilight Zone), une bande de territoire qui encercle la planète. C'est une région fertile qui ne possède pas de point d'eau mais qui est arrosée par des pluies périodiques. Il y a longtemps, bien avant que les Terriens ne tracent les nouveaux chemins de l'espace, les Mercuriens y établirent leurs premières cités et atteignirent un certain degré de civilisation .

Mercure est connue pour ses immenses gisements de beryllium, titanium, tungstène, cadmium et autres métaux rares et précieux. Les usines d'extraction minières sont toutes situées sur le Côté Froid. La colonisation qui entraîna une grosse demande de métaux mercuriens fit de sa capitale Solar City une ville de métal riche et prospère. C'est aussi le coeur de l'industrie de construction des vaisseaux spatiaux. Enfin, cette planète est également réputée pour sa Base de la Mort (Suicide Station) dans laquelle les pilotes les plus chevronnés testent les nouveaux appareils de l'espace.

C'est la race la moins nombreuse du Système Solaire. Les Mercuriens sont de petite stature, ils ont la peau basanée et des yeux de fauves. C'est un peuple tenu pour belliqueux et susceptible. Les Mercuriens sont aussi de grands voyageurs interplanétaires.

Mercure La Vallée des Vapeurs (Côté Chaud) La Base de la Mort (Côté Froid)

Données physiques :
Rayon :
2440 Km
Distance moy./Soleil :
58 millions de Km
Période orbitale :
88 jours
Atmosphère :
pratiquement inexistante (une couche tenue d'hélium et de sodium)
Température moy. :
de -173°C à +427°C
Relief :
semblable à la Lune ou à Mars, des plaines, des montagnes et des cratères (pouvant atteindre 200 Km de diamètre)
Explorations :
Mariner 10 (1974)
Aventures concernées :
Quest beyond the Stars (Le Créateur Universel)
Star Trail to Glory
(La course à travers le Système Solaire)

Capitale :
Solar City

Quelques Mercuriens célèbres :



Uranus (Alméria)
La majorité des connaissances que nous possédons sur Uranus provient de la rencontre en Janvier 1986 de la sonde américaine Voyager 2 avec la planète. Sur de nombreux points, Uranus ressemble aux autres planètes géantes. Toutefois Uranus est bien plus petite et plus dense que Jupiter et Saturne. Uranus est unique parmi les planètes du Système Solaire. Le plan équatorial d’Uranus est quasiment perpendiculaire au plan de son orbite autour du Soleil. Uranus possède un système d'anneaux très sombre décelé la première fois en 1977.


Carte de Uranus (Alméria) - dessin original "Pulp"Uranus est baptisée Alméria dans "L'univers parallèle" adapté du roman The Magician of Mars.

Uranus est connu dans le Système pour ses montagnes, comme Vénus l'est pour ses marécages, Mars pour ses déserts, Saturne pour ses plairies ou encore Pluton pour ses banquises. Les montagnes d'Uranus sont titanesques. Les plus grandes chaînes montagneuses de la Terre ou les hauts glaciers de Pluton apparaissent à côté comme de vulgaires taupinières. Dans l'hémisphère nord, les Montagnes Mystérieuses (Mystery Mountains) possèdent une multitude de pics acérés pouvant atteindre une altitude de plus de 32.000 Km. Les hauteurs les plus élevées, enveloppées en permanence de nuages, n'ont jamais été explorées. On pense que des créatures y demeurent depuis que des hommes ont aperçu des corps étranges flottant dans la Rivière du Nord (North River), un cours qui prend sa source dans ces montagnes et se déverse dans la Mer Polaire (Polar Sea). Ces prodigieuses chaînes de montagne s'entrecroisent sur toute la superficie d'Uranus, dissociées uniquement par des vallées abyssales d'une incroyable profondeur.

Tout aussi remarquable est l'immense souterrain sous la surface d'Uranus. En effet, l'intérieur de la planète est entièrement alvéolé par un labyrinthe de cavernes. Quelques hommes ont exploré les cavernes supérieures et y ont découvert une lumière ténue provoquée par les minerais radioactifs qui tapissent les parois et dont Uranus est richement dotée. Dans ces cavernes résident des humains d'une race très primitive. Dans le dessin animé, ils sont connus sous le nom de
Curayamis
(People of Darkness dans le roman). Cette tribu de souche uranienne est descendue dans ces galeries il y a des millénaires. Leurs ancêtres, détestant la guerre, ont préféré fuir leurs persécuteurs en pénétrant dans les entrailles de la planète. Ils ont développé au fil du temps une immense paire d'yeux capable de voir dans la pénombre. Il existe également une grande variété de vies animales qui n'émerge jamais à la surface, comme ces gigantesques et effrayantes "araignées des cavernes" (qui n'apparaissent pas dans le DA). Mais la plus grande curiosité de ce monde ténébreux reste la Vallée des Murmures (Valley of Voices), dans l'hémisphère sud, qui conduit à la Grotte des Stalactites (Great Caves). Les parois de mica absorbent tous les bruits ambiants. Quand le vent frappe les parois et disperse les bruits qu'elles ont "enregistrés", on peut clairement distinguer en écho des sons et des voix humaines conservés même après des milliers d'années !

L'économie d'Uranus repose sur l'exploitation minière. Le plus célèbre des minerais uraniens est le raxynium (radite dans le roman), un corps minéral bleu brillant hautement radioactif qui fut nécessaire à
Kahlon (Ul Quorn) pour faire fonctionner son vaisseau trans-dimensionnel. Uranus possédait aussi une très importante mine de gravium, plus précisément sur Ramda un de ses satellites (Oberon dans le roman) qui fut entièrement détruite par Wrackar (the Wrecker) au cours de l'aventure Captain Future's Challenge (Les cinq mines de gravium).

Hamilton explique qu'Uranus reste une planète chaude malgré son éloignement du Soleil grâce à la chaleur émise par les importants gisements radioactifs de son sous-sol. Ces gisements sont également responsables de la luminosité de la Mer Etincelante (Shining Sea) qui brille dans la nuit comme un grand lac de lumière. La capitale, Lunelar (Lulanee), construite sur un de ses rivages, possède d'après les voyageurs interplanétaires le plus beau cadre de toutes les villes du Système. Un autre trait caractéristique de cette planète est la Rivière sans fin (Endless River) à l'équateur, qui coule perpétuellement autour de la planète grâce au flux marémoteur provoqué par ses quatre lunes.

La flore d'Uranus ne présente guère d'intérêt à l'exception des "fleurs flottantes" (floating flowers) qui dérivent dans les airs au moyen de sacs remplis d'hydrogène. Au contraire, la vie animale est abondante et féroce. Citons les "singes des falaises" (cliff-apes), des sortes d'ours à six bras qui escaladent les précipices, les "chats des nuages" (cloud-cats), des félins qui chassent dans les hauts sommets, ou encore ces grands oiseaux de proie dont les ailes peuvent faire de l'ombre à un village tout entier et surnommés "harpies" à cause de leur vague ressemblance humaine.

Physiquement, les Uraniens sont plus ou moins comme toutes les autres races planétaires. Ils ont la peau jaune, les cheveux noirs et de petits yeux sombres. Ce sont aussi des gens courtois, conservateurs et très attachés aux traditions. Réputés individualistes et endurants (comme l'on peut s'y attendre habitant de telles contrées), ils ne se distinguent guère dans l'architecture et les arts mais leur accoutumance aux mondes souterrains en font d'habiles techniciens dans l'exploitation des mines. Si bien que ce peuple est présent partout dans le Système où se trouvent des concessions minières.

Alméria Lunelar La Grotte des Stalactites

Données physiques :
Rayon :
25.560 Km
Distance moy./Soleil :
2871 millions de Km
Période orbitale :
84 ans
Atmosphère :
hydrogène (83%), hélium
Températures moy. :
-193°C
Relief :
surface gazeuse
Explorations :
Voyager 2 (1986)
Satellites :
Titania (rayon 788 Km), Oberon (rayon 761 Km), Ariel (rayon 579 Km) + 12 autres plus petits
Aventures concernées :
The Magician of Mars (L'univers parallèle)
Captain Future's Challenge (Les 5 mines de gravium)

Capitale :
Lulanee (Lunelar)

Quelques Uraniens célèbres :
Zuvalo (Zvalo)



Vénus (Kento, Uras)
La deuxième planète du Système Solaire est aussi appelée "l'étoile du berger" à cause de sa brillance dans le ciel. L'atmosphère épaisse de Vénus masque le sol et crée un "effet de serre" à l'origine de sa température extrême.


Carte de Vénus (Kento) - dessin original "Pulp"On retrouve cette planète au cours des aventures Star Trail to Glory (La course à travers le Système Solaire), The Triumph of Captain Future (La source de l'immortalité) et Captain Future and the Seven Space Stones (Le secret des 7 pierres).

Vénus a été traduite par Kento dans "La source de l'immortalité" et Uras dans "Le secret des 7 pierres". En revanche, elle garde son vrai nom dans "La course à travers le Système Solaire".

Edmond Hamilton fait de Vénus une planète à la géographie variée, certainement l'une des plus belles du Système Solaire. Tous les voyageurs interplanétaires sont accoutumés à ses merveilles : ses belles cités côtières, ses grands continents marécageux, ses vastes étendues océaniques, sa Mer Bouillonante (Boiling Sea) aux geysers jaillissants... Sans oublier sa Forêt de Mer (Sea-Forest) dont les arbres géants poussent du lit de l'océan. Mais le site le plus important de Vénus d'un point de vue historique et scientifique, ce sont les Ruines Submergées (Submerged Ruins) de la côte occidentale, les plus anciennes et les mieux conservées avec celles de Titania (voir "La caverne de vie"). Là, on découvrit des tablettes d'une écriture inconnue que le savant vénusien Kas Karo et le professeur terrien Kenneth Lester entreprirent de déchiffrer. Ce dernier arriva à la conclusion que les planètes du Système Solaire étaient habitées par une même race humaine intelligente il y a environ un milliard d'années et que celle-ci s'éteignit il y a 800 millions d'années pour une raison inconnue.

Vénus est également l'endroit où est installée
la base des droïdes (Machine men) voleurs du Cyberlabe, dans "La course à travers le Système Solaire". Le Capitaine Flam se rendra aussi dans les Grands Marais du Sud (Great South Marsh) pour capturer des "morso-lions" (marsh-tigers) au cours de l'aventure "Le secret des 7 pierres".

La capitale est Vénuspolis (Venusopolis) connue pour son Observatoire
(où travaille le célèbre Professeur Kane), ses nombreux laboratoires de recherche, son Institut d'Archéologie Planétaire (dont les travaux conduits par Kas Karo sont à la base de toutes les recherches sur l'origine de l'humanité) et enfin son Musée National (State Museum) où était détenue l'une des 7 pierres de l'espace dérobée par Kahlon (Ul Quorn).

Les Vénusiens ont la peau laiteuse, d'une blancheur exquise, qui leur procure la réputation d'être la plus belle des races des neufs mondes. Par leur beauté envoûtante, les femmes vénusiennes sont particulièrement remarquées lors de soirées interplanétaires.
Il existe aussi sur Vénus des indigènes primitifs qui parcourent les marécages à la recherche de bois rares : les Hommes des marais
(Marsh men), reconnus comme les aventuriers les plus hardis du Système. On les découvre dans le roman Star Trail to Glory mais seront oubliés dans l'adaptation animée "La course à travers le Système Solaire".

Kento Vénuspolis Les Grands Marais

Données physiques :
Rayon :
6502 Km
Distance moy./Soleil :
108 millions de Km
Période orbitale :
225 jours
Atmosphère :
dioxyde de carbone (96%) et nuages d'acide sulfurique
Température moy. :
450°C
Relief :
monde complexe : plaines, grands massifs, volcans actifs, rifs... (pas d'océans)
Explorations :
Pioneer (1978), Venera 7 (1970), Magellan (1990)
Aventures concernées :
The Triumph of Captain Future
(La source de l'immortalité)

Star Trail to Glory
(La course à travers le Système Solaire)
Captain Future and the 7 Space Stones
(Le secret des 7 pierres)

Capitale :
Venusopolis (Venuspolis)

Quelques Vénusiens célèbres :
Su Thuar (Ted box)
Moremos (Molemos)
Kansu Kane (Professeur Kane)
Zin Zibo (Jean Jibo)



Katain (Katan)
Une théorie suggère que la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter serait les débris d'une planète qui fut détruite il y a longtemps. Plus probablement, les astéroïdes sont des objets qui ne se sont jamais agglomérés pour former une planète. De fait, si la masse totale estimée de tous les astéroïdes était assemblée en un seul objet, cet objet aurait moins de 1.500 Km de diamètre (soit moins de la moitié du diamètre de notre Lune).


Katan - dans le dessin animéS'appuyant sur cette théorie, Hamilton inventa Katain, une toute petite planète, la dixième du Système Solaire. S'approchant irrémédiablement de l'orbite de Jupiter et subissant l'immense champ gravitationnel de celle-ci, le planétoïde explosa et disparut de la carte stellaire il y a 100 millions d'années. On découvre Katain dans le roman The Lost World of Time. Dans le dessin animé correspondant "Départ pour le passé", elle est baptisée Katan.

Katain était une planète minuscule dont la population possédait un haut degré d'avancement technologique, proche de celui de Mars. La couleur prédominante de la végétation katainienne est le jaune : les arbres et les champs varient en teintes dorées et scintillantes, les mers et les rivières ont également des ombres safranées dues aux sédiments des terres jaunes de la planète. Les villes de ce monde doré ont une architecture fantastique et chatoyante qui leur donne un aspect féerique. Les immeubles, en forme de grappes de bulles noires, sont entourés de jardins, et forment de multiples ensembles d'anneaux concentriques. La plus importante cité est la capitale Vavona où habite le scientifique Darmor (Darmur) qui, des fonds des temps, appela le Capitaine Flam à son secours. C'est grâce à son aide que les Katainiens réussirent à s'enfuir de leur planète avant sa destruction totale, en aménageant le satellite naturel de Katain Yugra (qui n'a pas de nom dans le dessin animé) en un gigantesque vaisseau spatial. Ils partirent pour le système solaire de Sirius. Dans "Départ pour le Passé", ils partent pour Dénef (Deneb) dénommée en ces temps anciens Koom
. Cette aventure permettra au Capitaine Flam de corroborer l'hypothèse selon laquelle tous les peuples du Système Solaire descendent bien d'un même peuple originaire de Deneb.

Son explosion occasionna un chaos monumental dans le Système Solaire. Ainsi, un fragment de Katain heurta Jupiter et creva la couche terrestre engendrant ainsi la
Mer de Feu. Un autre fragment heurta la deuxième lune de la Terre (comment, vous ne le saviez pas ? :-)) dont les débris météoritiques produisirent sur la Lune les gigantesques cratères que nous connaissons aujourd'hui. La collision d'un autre débris avec un satellite de Saturne provoqua son célèbre anneau. Enfin, les restes de Katain se dissipèrent dans l'espace pour former l'actuelle ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter.

Vavona La demeure de Darmor Intérieur katainien

Données physiques :
Planète imaginaire
Aventures concernées :
The Lost World of Time (Départ pour le passé)

Capitale :
Vavona

Quelques Katainiens célèbres :
Darmur (Darmor)
Zikal (Jakal)
Jhulun (Julius)



Aar (Aar)
Système de Deneb

Deneb est une des plus grandes étoiles connues de la Galaxie (une "supergéante blanche"). Dérivé de l'arabe "al Dhanab al Dajajah" signifiant "la queue de la poule", ce n'est qu'à la Renaissance que la constellation de la Poule devint la constellation du Cygne (l'oiseau sacré d'Apollon). Située à plus de 1.600 années-lumière du Soleil, Deneb est 60.000 fois plus lumineuse que celui-ci. Sa température est de plus de 10.000 degrés et son diamètre fait 60 fois celui du Soleil. Bien entendu, on ne sait rien de son système planétaire, indétectable au télescope.


Carte de Aar, monde de Deneb (Dénef) - dessin original "Pulp"
Pourquoi Deneb était-elle appelée "Etoile Sacrée" (Sacred Star) par de nombreux peuples du Système ? Le Capitaine Flam eut un premier indice lors de son voyage dans le passé. Puis l'invention du "vol oscillatoire" (vibration-drive) lui permit d'explorer d'autres systèmes planétaires dans la galaxie où des races humaines vénéraient aussi Deneb. L'origine de l'humanité se trouvait donc sur cette lointaine étoile. Cette découverte marqua une nouvelle époque d'archéologie planétaire. L'archéologue vénusien Kas Karo, le premier, risqua presque sa vie sur les Ruines Submergées de Vénus, pour percer le mystère et rapporter des informations concernant l'empire denebien.

Mais c'est sur Titania, un satellite d'Uranus, au cours de l'aventure The Star of Dread (La Caverne de Vie), que les Futuremen firent la plus imposante découverte qui les conduisit malgré eux sur
Aar, une planète de Deneb recouverte de forêts aux arbres géants. Là, ils découvrirent les descendants directs (et dégénérés) des Denebiens: des barbares surnommés "Humanoïdes" (Manlings) qui vivent dans les vestiges de l'ancienne cité Lapouna (Raboon), une ville dont les très hautes tours métalliques trahissent encore une civilisation très avancée.

Ils firent aussi connaissance avec les descendants des "Hommes-animaux" (Men-beasts) que les Denebiens avaient créés il y a des millions d'années pour pouvoir s'acclimater aux milieux des planètes qu'ils colonisaient. Cette évolution artificielle des espèce se déroulaient dans un endroit tenu secret que le Capitaine Flam s'attacha à découvrir : la Caverne de Vie (Chamber of Life) située dans les Montagnes de Cristal (Crystal Mountains) au-delà de la Mer Noire
(Black Sea).

Cette aventure permit surtout au Capitaine Flam d'apprendre que Deneb n'était qu'un système colonisé et que le secret de l'origine de l'humanité se trouvait en réalité à des millions d'années-lumière, dans une autre galaxie : Andromède...

Aar La Mer Noire Les Montagnes de Cristal

Données physiques :
Planète imaginaire
Aventures concernées :
The Star of Dread (La Caverne de Vie)

Capitale :
Raboon, cité en ruines (Lapouna)

Quelques Denebiens célèbres :
Khor et Ata (Khol et Ata)