Retour à la page d'accueil
Historique / Les années 90

A la fin des années 90, un nouvel élan "nostalgique" est insufflé à la carrière de notre héros grâce à l'arrivée de l'internet et des cassettes vidéo de la série TV.

Pour l'anecdote 1990 est, dans les romans, l'année de naissance de Captain Future (l'histoire a été écrite en 1939, et donc 1990 c'était le futur !!!). Mais c'est aussi l'année du 50ème anniversaire de sa première publication (en 1940). Pour ce double évènement, le fan club japonais Space Force, déjà auteur du guide The World of Captain Future, organise à Tokyo une grande soirée commémorative : The Captain Future Convention au cours de laquelle une copie du roman Captain Future and the Seven Space Stones ainsi que leur fameux guide (remis à jour) sont distribués aux participants.

Le fanzine japonais Paradox n°29 (15 juillet 1990) commémore aussi l'évènement par une édition spéciale comprenant notamment un interview de Masahiro Noda, l'homme qui a fait connaître Captain Future au Japon.

Cette même année, on découvre avec étonnement dans le tube de Benny B. "Vous êtes fous !" un sample arrangé à partir de l'aventure audio "Les Aventures de Capitaine Flam" (éditée en 33t., double 45t. et cassette audio). Vous pouvez retrouver les extraits utilisés au chapitre Musiques/France (rubrique "Aventure audio" / 6ème partie).

A Taïwan, le téléfilm est diffusé le 31 décembre 1990 sur la chaïne CTS.

Au Japon, à partir de 1991, les éditions TDSF ont la très bonne idée de réimprimer une série intitulée
Captain Kamikaze (Kamikaze-Taicho), en réalité un pastiche de Captain Future créé pendant la Seconde Guerre Mondiale. Adaptés à la circonstance (les Etats-Unis et le Japon sont en guerre), les héros sont japonais mais n'en restent pas moins très inspirés des personnages originaux hormis peut-être l'homologue de Simon Wright qui n'est pas un cerveau volant mais un vieux sage à la barbe blanche. Cette collection constitue l'une des plus grandes curiosités de l'univers connexe au Capitaine Flam.


1991
N°1 : Kyofu-no Kasei-Tekkamen
(Le Masque de Fer Martien de l'Horreur)

1992
N°2 : Uchu-Tenguto-no Kyoi
(Menace du Parti des Gobelins de l'Espace au long nez)

1995
N°3 : Tenkai-no Biki
(La Belle Princesse de l'Espace)

2001
N°4 : Kurayami-no Majin
(L'Homme Diabolique des Ténombres)

Aux Etats-Unis, on remarque dans le fanzine Echoes n°52 un article écrit par Jerry Page "The writers of Captain Future" et dans les pages centrales de Golden Perils n°15 deux illustrations de Joan Randall réalisées par Ron Wilber (voir Fan Club/Fan Art/Pulp).

Nick Carr (sous la plume de Dickson Thorpe) compose successivement les biographies du Professeur Simon, de Ezla Garnie et du Capitaine Flam au travers des articles : "The brain that lives in a box, the story of Simon Wright"
(paru dans le fanzine Pulp Vault n°9 en octobre 1991), "The old man from space, the story of Marshal Ezra Gurney" (dans The Pulpster n°4 en 1994) et enfin "Captain Future" (dans The Secret Sanctum n°6 en 1998).

En Russie, la fin de la guerre froide et le passage à un régime libéral favoriseront l'essor des romans américains de science-fiction. Quelques éditeurs vont naturellement s'intéresser à Captain Future. Entre 1990 et 1998, plusieurs romans et nouvelles vont ainsi être traduits et publiés dans des anthologies consacrées à Edmond Hamilton puis, dans des recueils entièrement dédiés au héros de l'espace.


1993
Calling Captain Future
Captain Future's Challenge
Quest beyond the Stars

1994
The Magician of Mars
The Triumph of CF
Captain Future's Challenge
Quest beyond the Stars

1997
Outlaw World
Calling Captain Future
Outlaws of the Moon

1998
Captain Future's Challenge
Calling Captain Future
Quest beyond the Stars

En 1992, Howard Hopkins rédige "Space Maiden" dans Golden Perils n°20 et aborde le personnage de Joan Randall. Philippe Rey, quant à lui, écrit un article très intéressant (en anglais) intitulé "Captain Future in Europe" dans la revue britannique Paperback Pulp and Comic Collector n°6 où il commente la série télévisée (et principalement la version française) en faisant le parallèle avec l'oeuvre originale. Ces deux auteurs ont également signé dans le fanzine Echoes : le premier, dans Echoes n°50, prend pour thème la "Fontaine de Vie" découverte dans le roman The Triumph of Captain Future et nomme son article "The Youth Makers", le second explore dans Echoes n°92 (avril 1997) la psychologie du Capitaine Flam dans une chronique abilement titrée "Pardon his Iron Nerves".

En 1993, une version techno du générique français, interprétée par le groupe Pleasure Game, fait fureur dans les boîtes de nuit.

Un an plus tard, en Allemagne, l'intégralité des musiques du dessin animé créées par Christian Bruhn est remasterisée en CD. Les fans de la première heure (qui ont bien grandi) se précipitent dans les bacs.

Aux Etats-Unis, le fanzine mensuel Hidalgo fait paraître par deux fois des articles rédigés par Brian Earl Brown, tout d'abord dans Hidalgo n°28 en janvier 1994 : "Captain Future Man of Tomorrow" (à noter le pulp "The Comet Kings" en couverture) puis dans Hidalgo n°36 en janvier 1996 : "Captain Future : the Novelettes". L'association de presse PEAPS (Pulp Era Amateur Press Society) fondée en 1987 (et toujours active) publie également "Captain Future Index" en avril 1994.

Décembre 1994 : AnimeLand n°16 (à cette époque encore simple fanzine) édite un dossier de 8 pages sur le Capitaine Flam. Cet article, malgré quelques remarques pertinentes, apparaît aujourd'hui très approximatif, en particulier en ce qui concerne les origines du héros car les auteurs ont extrapolé à partir de la seule nouvelle traduite en français Les Harpistes de Titan (voir la rubrique Ouvrages/France/Livres). Malheureusement, celle-ci n'est guère représentative, s'agissant d'un essai davantage d'ordre existentiel. Cependant, en dépit d'un bon nombre d'erreurs, il s'agit là du premier document publié en français traitant de l'origine du Capitaine Flam.

Pour lire cet article vous devez posséder Acrobat Reader.
Pour télécharger: clic droit + Enregistrer la cible sous...

En 1995, Don Hutchinson écrit un ouvrage de 276 pages entièrement consacré aux différents personnages qui ont fait la gloire du genre Pulp : The Great Pulp Heroes, aux éditions Mozaïc Press. Captain Future y figure en bonne place avec une chronique intitulée "Calling Captain Future", un article déjà publié dans Pulp Vault n°5 en 1989.

Au Japon, Masahiro Noda dans son guide Anatomy of Wonder (éditions Tokyo Sogensha) fait également référence à Captain Future dans un chapitre de 10 pages comprenant entre autres des illustrations tirées des pulps américains.


été 1992

"Captain Future in Europe"
Paperback Pulp and
Comic Collector n°6

août 1995
"Calling Captain Future"

The Great Pulp Heroes
Ed. Mozaïc Press

1995
Anatomy of Wonder
Ed. Tokyo Sogensha

Toujours en 1995, l'écrivain américain Allen Steele écrit une nouvelle parodique appellée The Death of Captain Future. Cette dernière reçut le prix "Hugo" en 1996, récompensant la meilleure nouvelle de science-fiction, et n'en demeure pas moins un formidable hommage posthume à Edmond Hamilton. Ce récit a été traduit par la suite au Japon dans SF Magazine n°487 en janvier 1997 puis en Italie dans la publication Grandi Opere n°33 (éditions Nord) et enfin en France dans Bifrost n°16 (éditions du Bélial), respectivement en novembre et décembre 1999.

Au Japon, les éditions Hayakawa rééditent 5 des aventures originales publiées dans les années 70 (avec de nouvelles illustrations). Une nouvelle génération découvre donc ce héros qui, décidément, connait une longévité de carrière assez surprenante !!
         


mars 1995
Calling Captain Future
(La planète noire)

mars 1995
Captain Future's Challenge
(Le
s cinq mines de gravium)

mars 1995
The Magician of Mars
(L'univers parallèle)

septembre 1995
Star Trail to Glory
(La course à travers le Système Solaire)

En Grèce, Jim Hanos publie à nouveau pour The Athenian Reader's Club (Scarab Publications) des fac-similés du magazine Pulp (non traduits). Outlaw World (en 1996) et Outlaws of the Moon (en 1997) vont donc être réimprimés pour le public hellène plus de cinquante ans après !!!

Dans le même esprit nostalgique, entre 1996 et 1998, Thrilling Novels un petit fanzine américain publié par FSI (Fun Stuff Imaginations) et spécialisé dans la réédition des nouvelles des années 40/50 va également réimprimer in extenso (en conservant les illustrations d'époque) 8 romans et nouvelles directement issus des pulps originaux .


Mai 1996
Children of the Sun
Moon of the Unforgotten
Earthmen no more
Birthplace of Creation
Thrilling Novels n°39

Juillet 1996
Pardon my Iron Nerves
Worlds to Come

Thrilling Novels n°49

Mai 1998
CF and the Seven Space Stones
Thrilling Novels n°78

Mai 1998
The Star Of Dread
Thrilling Novels n°84

En 1996, un premier site internet (allemand) : www.captainfuture.com consacre le héros de l'espace (voir la rubrique Fan Club/Liens).

Mike Chomko écrit un dossier en deux parties intitulé "Some speculations on the Captain Future Novelettes" publié dans le fanzine Purple Prose n°5 et Purple Prose n°8.

En 1997, le fanzine japonais Varied n°7 se voit entièrement dédié au Capitaine Flam. Titré "Wizard of Science : Captain Future", il traite aussi bien de l'adaptation animée que des aventures originales. On y trouve également des articles publiés dans les journaux et magazines japonais à l'époque de la diffusion du dessin animé à la télévision.


août 1997
"Wizard of Science : Captain Future"
Varied Vol.7
Ed. SF-no Kai


1998
Captain Future Handbook
Ed. Secret Sanctum

2001 (réédition)
Captain Future Handbook
Ed. Wild Cat Books

Ray Capella rédige "A Captain Future Illo", publié dans le fanzine américain Echoes n°91 tandis que Captain Future est mentionné (un très bref descriptif) dans le manuel Hero Pulp Index écrit par William Thom aux éditions Fading Shadows.

En Allemagne, le magazine de jeux vidéo Total! publie en juillet 1997 un reportage sur Captain Future.

En novembre 1997, le "film" La course à travers le Système Solaire
inédit à la télévision (en fait une adaptation du roman Star Trail to Glory diffusée au Japon sous forme de téléfilm) sort en cassette VHS chez AK vidéo (voir la publicité). C'est une grande déception : on ne retrouve là ni les musiques ni les voix du légendaire dessin animé de 1981. De plus, la pauvreté des dialogues et d'une façon générale, la médiocrité du doublage, affectent de beaucoup la qualité de cette production. Le bimestriel Top Manga n°1 (déc. 97 - janv. 98) lui consacre sa couverture et un article d'une page intitulé "Capitaine Flam is back".

En 1998, Chuck Juzek nous livre quant à lui un véritable guide sur le Capitaine Flam : Captain Future Handbook (éditions Secret Sanctum, réédité en 2001 chez Wild Cats Books). Ce livre demeure un ouvrage de référence pour tous les fans du Capitaine Flam !

Cette même année, le fanzine Aces n°10 imprime deux articles consacrés à Captain Future : "Planets in Peril : Featuring Captain Future" par Jerry Page et "The Paperback History of Captain Future" rédigé par Tom Roberts. Ces deux ouvrages ont en commun le même illustrateur : Paul McCall (voir la rubrique Fan Club/Fan Art/Pulp).

En France, Manga Distribution lance la diffusion des 13 "voyages" de la série TV (produits par IDP
) en K7 vidéo puis en DVD. A ce propos le magazine Startoon Dessin Animé n°3 de mars 1998 publie un article intitulé "Capitaine Flam : le retour" commentant la sortie en VHS des 3 premières aventures.


L'Empereur de l'Espace
(Captain Future and the Space Emperor)


Les cinq mines de gravium
(Captain Future's Challenge)


Départ pour le passé
 
(The Lost World of Time)


Le Créateur Universel
(Quest beyond the Stars)

En 1999, Masahiro Noda écrit 2 lexiques aux éditions Hayakawa : SF Hero Group énumérant les grands héros de la littérature SF dont bien évidemment Captain Future (un chapitre de 20 pages lui est consacré avec de nombreuses illustrations originales, la révision d'un article qu'il avait initialement écrit dans SF Magazine n°12 de novembre 1963) et SF Extensive Guide ! plutôt destiné à la jeunesse recensant 50 livres "indispensables" où l'on retrouve Captain Future en couverture.


1998
"Planets in Peril: Featuring
Captain Future
"

"The Paperback History of
Captain Future
"


1999
SF Hero Group
Ed. Hayakawa Shobo

Juillet 1999
SF Extensive Guide ! 50 livres
Ed. Hayakawa Shobo

En Allemagne, sort un album intitulé "The Final", tout en musique électronique (seuls les amateurs apprécieront...) entièrement dédié à Captain Future. Il est l'oeuvre de Phil Fuldner.

La première Movie Night (projection du dessin animé sur grand écran) est organisée à l'université de Wurtzbourg dès 1999. Cette initiative regroupe plus de 300 participants venus revivre les exploits du héros de leur jeunesse. Fort de ce succès, beaucoup d'autres soirées vont être organisées par la suite.

La revue allemande consacrée aux produits dérivés Action Zone imprime un article sur la gamme de jouets Captain Future sortie en Allemagne au début des années 80.

En France, le magazine Micro Dingo HS n°4 consacre son édition aux "TV, BD et mangas cultes" et propose, entre autres, un CD incluant le générique de Capitaine Flam en vidéo et MP3


Retour à la page d'accueil